Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Une petite fraise, au matin du printemps

Rouge et rayonnante comme l’éclat du soleil

Belle et charmante comme la magie du ciel
De sa chair a laissé une offrande aux gourmands.

Et je fus le premier, qui les yeux grand ouverts
Contempla cette enfant de la verte contrée
La cueillant gentiment de mes doits envoûtés
Je futs vite charmé par son parfum d’hier.

Je ne puis que penser à ces chaudes journées
De ma courte jeunesse où la beauté d’un fruit
Me faisait rêvasser aux couleurs infinis.

C’est alors que je vis, que ce fruit n’était seul
Puisque Dame Nature, à laissé en mon œil

Les reflets de cents fraises en la ferveur de mai.

                      Eric Vaillancourt

         

                               

Un Sonnet à Saveur de Fraise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :